Nous connaître

Presque centenaire, toujours moderne !

Les engagements que nous portons dans les territoires du Nord sont la traduction concrète des politiques de solidarité humaine et territoriale incarnées par le Département. Notre rôle d’acteur du logement en milieu rural contribuant au maintien de l’attractivité de ces territoires, notre investissement dans les quartiers prioritaires de la ville, notre mission sur le plan de l’accès au logement des personnes les plus fragilisées, notre action renforcée vis-à-vis des jeunes et des personnes âgées peinant souvent à trouver une solution de logement satisfaisante ainsi que nos compétences dans le domaine de la réalisation de produits dits « spécialisés » constituent autant d’axes d’intervention qui fondent le sens de la mission que nous portons depuis près de 100 ans : celui de permettre aux plus fragiles et à ceux qui, pour des raisons économiques, ne peuvent accéder au parc privé de se loger dignement.

Au service des politiques locales de l’habitat, de l’attractivité et du dynamisme des territoires

C’est localement, à l’échelle des territoires de coopération intercommunale, que se construisent et se mettent en œuvre les politiques de l’habitat. Les réponses à apporter aux habitants sont différenciées selon les territoires. Dans ce contexte, notre ancrage territorial se traduit par le développement de partenariats approfondis avec l’ensemble des acteurs associatifs et institutionnels œuvrant localement, en particulier dans les quartiers prioritaires pour agir le plus efficacement possible. Notre organisation repose sur 18 agences qui assurent la gestion de la relation client au quotidien, regroupées au sein de 4 directions territoriales qui définissent les orientations politiques sur leur territoire.

Nos valeurs

Le partage de nos valeurs est une condition essentielle au développement et à la pérennité de notre mission. Nos valeurs nous permettent de construire avec nos parties prenantes une relation équilibrée inscrite dans la confiance et dans le temps.
Respect
implique la prise en considération des demandes et des besoins de l'ensemble de nos parties prenantes ainsi que la tenue de son engagements.
Progrès
traduit notre volonté affirmée d’amélioration continue et d’innovation en vue de faire face en permanence aux nouveaux enjeux de l'entreprise.
Responsabilité
se définit comme notre capacité à mesurer et à assumer la portée de nos décisions de façon à exercer notre métier dans un esprit de bien commun.
Solidarité
est inhérente à notre mission qui relève de l'obligation de porter assistance dans un objectif de cohésion sociale et de conditions de vie dignes.
Équité
induit notre capacité à répondre avec une attention et une efficacité égales à la diversité des besoins et demandes de nos parties prenantes.

Presque 100 ans d'histoire

  • Les années 1920 : Le droit au logement, la naissance d’un service public

    À l’initiative d’Ernest Couteaux, député-maire de Saint-Amand, le Conseil général du Nord crée Partenord Habitat en 1920, au moment où le Nord de la France a été ravagé par la guerre.
  • Les années 1930 : L’Office, artisan du logement social

    De 1920 à la fin de la seconde guerre mondiale, l’Office construit près de 1 700 logements souvent connus comme novateurs : il s’agit de pavillons individuels dans un style traditionnel.
  • Les années 40 : la bataille du logement

    Construire et industrialiser sont, au lendemain de la seconde guerre mondiale, des enjeux nationaux : pour gagner la bataille du charbon et de la sidérurgie, il faut gagner celle de l’urbanisation accélérée et du logement.
  • Les années 56 et 60 : l’Office, solidaire des partis pris industriels du Nord

    Il s’agit d’augmenter la productivité de la construction : le faux pli est pris, les impératifs quantitatifs l’emportent, mais ces logements représentent souvent l’espoir d’une vie décente et l’accès à un confort sans commune mesure avec les conditions de logement, souvent sordides, des familles modestes logées dans le parc privé.
  • Les années 1970 : l’Office dans la tourmente des restructurations industrielles

    La construction des grands ensembles se poursuit à un rythme effréné... Les collectivités locales comptent sur les possibilités de logement pour favoriser l’installation d’entreprises. Le contrecoup de la crise économique est plus violent dans le Nord qu’ailleurs et l’équilibre financier des organismes Hlm pratiquant des loyers bas est menacé. Parallèlement émergent une poussée en faveur de l’innovation et la qualité architecturale ainsi qu’un nouveau partenaire appelé à participer activement à l’amélioration du cadre de vie : l’usager.
  • Les années 80 : le coup d’envoi de la modernisation

    Les locataires ont soif de concertation et d’information. La décentralisation de la gestion locative est à l’ordre du jour. Parmi les premiers, l’Office lance cette réforme structurelle : de 1981 à 1982, il crée 18 unités de gestion décentralisées, coup d’envoi de la modernisation de l’Office.
  • Les années 90 : du Hlm au lieu de vie

    L’ODN devient Partenord Habitat et prend une part active à la politique nationale du logement axée sur le plan de relance, le renouvellement urbain, la consolidation de l’effort en direction des ménages les plus modestes. L’Office s’engage dans une nouvelle étape de décentralisation. Le partenariat est le fer de lance de la volonté de l’Office de continuer à répondre aux besoins des Nordistes. S’il est urgent de construire plus, produire des logements adaptés aux besoins l’est tout autant.
  • Les années 2000 et demain…vers le centenaire

    Le nouveau siècle est marqué par une préoccupation de plus en plus présente : réduire la fracture et la facture énergétique, préserver l’environnement. L’habitant devient un éco-locataire, acteur de la qualité de son logement et de son cadre de vie. La finalité est de favoriser des économies de charges dans un cadre de vie et de confort optimal. Au cœur de cet enjeu : l’efficacité énergétique.
LocataireCopropriétaire